Dispositifs d'éducation aux images

Apprendre, découvrir, regarder, partager, rêver !

Voici de nombreuses années que la commune de Nangis participe aux différents dispositifs d’éducation à l’image initiés par le ministère de la culture et le ministère de l’éducation nationale en partenariat avec les exploitants des salles de cinéma :

Les élèves de Nangis (de la petite section au CM2) bénéficient également d’un parcours du spectateur (dispositif Cinécole) à travers lequel ils découvrent différentes formes de cinéma : documentaires, films d’animation, muets, films en noir et blanc…

Depuis 2015, le cinéma La Bergerie s’est aussi porté volontaire pour proposer aux enseignants le dispositif pilote Maternelle au cinéma.

A chaque séance, des documents pédagogiques sont proposés aux enseignants et aux enfants. Une présentation du film et un temps d’échanges sont organisés dans la salle.

Des projets personnalisés peuvent être également mis en place : analyses de films en classe, ateliers, rencontres avec des professionnels, visites de la cabine de projection…

Nos principaux objectifs :

  • Inciter les enfants à découvrir le cinéma comme lieu d’échanges, de pratiques culturelles, de partage d’émotions et de lien social.
  • Éveiller la curiosité et l’intérêt des élèves pour des films de qualité par la découverte d’œuvres contemporaines et du patrimoine visionnées en salle.
  • Intégrer l’approche de l’image cinématographique dans un travail plus large sur l’appréhension des image et d'une éducation du regard.

Pour plus d’informations, contactez Hélène LANGLERE : helene.langlere@mairie-nangis.fr 


Maternelle et Ecole et Cinéma au cinéma :


Les films 2016 / 2017 :

Cycle 1



  • LA MAGIE de Karel Zeman (Tchéque), 2015; composé de cinq courts métrages, 45min.

1.) Rêve de Noël (1945,11 mn, N&B) Sous l’arbre de Noël, une petite fille découvre de nouveaux jouets et délaisse son pantin en tissu préféré. La nuit, le pantin lui apparaît en rêve et met en scène un véritable spectacle acrobatique pour regagner les faveurs de son amie. 2.) Le hamster (1946, 9 mn, N&B) Tandis que tous les animaux s’apprêtent à faire face à une inondation, le hamster refuse d’aider les autres et de mettre en commun les biens qu’il a amassés. 3.) Le fer à cheval porte-bonheur (1946, 5 mn, N&B) Monsieur Prokouk trouve un fer à cheval. Tout content, il le rapporte chez lui pour l’accrocher sur son seuil. Mais le porte-bonheur ne fonctionne pas comme prévu. 4.) M. Prohouk horloger (1972, 9 mn, Couleur) Plutôt que de réparer des réveils dans son atelier, Monsieur Prokouk rêve d’achever la construction de sa maison de campagne. Mais quand les animaux eux aussi se mettent à afficher « Je reviens tout de suite », il se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond. 5.) Inspiration (1949, 11 mn, Couleur) Un jeune artiste verrier travaille à la conception de nouveaux personnages Peinant à trouver l’inspiration, il s’accoude à sa fenêtre, rêveur : à l’intérieur d’une goutte d’eau se joue un drame féerique dont les héros sont Pierrot et Colombine.

  • LES CONTES DE LA MÈRE POULE, (Iran), 1992-2000, 46 mn, couleurs, muet; composé de trois courts métrages.

1.) Shangoul et Mangoul est une variation, en laine brodée traditionnelle de la région de Kirman, du conte des sept chevreaux, connu aussi chez Esope, La Fontaine ou les frères Grimm : le loup doit montrer « patte blanche » pour tromper les petits de maman chèvre – ici une « patte verte » qu’il a trempée dans le bain d’un teinturier –, puis la mère défie le loup en combat singulier et l’éventre pour retrouver ses petits. 2.) Le poisson arc en ciel, en tissu découpé et animé, démontre que l’union fait la force, et raconte l’entrée dans le groupe du poisson solitaire « Arc-en-ciel », d’abord trop fier de ses écailles colorées et lumineuses pour se joindre aux autres. 3.) Lili Hosak, en papier découpé, fait s’animer les motifs animaliers d’un tapis persan : l’enfant à peine né de la poule et du coq se noie dans l’étang. Le coq appelle à l’aide, mais personne ne vient, puis la chèvre à clochette parvient à regrouper autour du point d’eau toute la communauté animale qui, ensemble seulement, parvient à sauver le naufragé.

  • Le Cirque de Charles Chaplin 1928, noir et blanc, 70 minutes. (Sauf petite section)

Charlot, pris pour un pickpocket, se réfugie dans un cirque et déboule sur la piste en plein spectacle. Son arrivée fait rire le public et le directeur l'engage aussitôt comme clown. Charlot devient amoureux de l'écuyère mais son rival le fait renvoyer.



Cycle 2


  • Le Roi et l’Oiseau de Paul Grimault, 1979, couleurs, 85 minutes.

Le Roi “Charles V et Trois font Huit et Huit font Seize” règne en tyran sur le royaume de Takicardie. Seul un Oiseau, enjoué et bavard, qui a construit son nid en haut du gigantesque palais, tout près des appartements secrets de Sa Majesté, ose le narguer. Le Roi est amoureux d’une charmante et modeste Bergère qu’il veut épouser sous la contrainte. Mais celle-ci aime un petit Ramoneur. Tous deux s’enfuient pour échapper au Roi et, réfugiés au sommet de la plus haute tour du palais, sauvent un petit oiseau imprudent pris à l’un des pièges du Tyran. Le Père Oiseau reconnaissant promet en retour de les aider.

  • Les aventures de Robin des Bois, de William Keighley et Michael Curtiz, 1938, couleurs, 102 minutes.

Le duc Léopold d’Autriche retient le roi Richard Cœur-de-Lion en otage à son retour de croisade. Son frère, le prince Jean, a chassé le régent mis en place par Richard le temps de son absence. Jean prend le pouvoir, appuyé par Sir Guy de Gisbourne, son puissant allié aux dents longues. Normands, Jean et Gisbourne accablent les Saxons de nouveaux impôts et pendent les malheureux qui refusent de s’acquitter de cette dette cruelle.

  • Le Cirque de Charles Chaplin 1928, noir et blanc, 70 minutes.

Charlot, pris pour un pickpocket, se réfugie dans un cirque et déboule sur la piste en plein spectacle. Son arrivée fait rire le public et le directeur l'engage aussitôt comme clown. Charlot devient amoureux de l'écuyère mais son rival le fait renvoyer.


Cycle 3


  • Le Roi et l’Oiseau de Paul Grimault, 1979, couleurs, 85 minutes.

  • Le roi des masques, De Wu Tianming, 1995, couleurs, 101 minutes, VF.

En Chine, au début du 20ème siècle, Wang parcourt la région du Sichuan sur sa modeste embarcation. Ce vieil homme est « le roi des masques ». Il sait, en un éclair, faire se succéder les masques de soie qu’il porte sur son visage. C’est ainsi qu’il gagne sa vie, accompagné de son singe Général. Mais il se fait vieux et il a peur de mourir, sans avoir transmis son art à un héritier mâle. Encouragé par un autre artiste, Maître Liang, il se décide à acheter un petit-fils, Gouwa.

  • Wadjda, de Haifaa Al-Mansour, 2012, couleurs, 98minutes. VOSTFR

Wadjda, douze ans, habite dans une banlieue de Riyad, capitale de l’Arabie Saoudite. Bien qu’elle grandisse dans un milieu conservateur, c’est une fille pleine de vie qui porte jeans et baskets, écoute du rock et ne rêve que d’une chose : s’acheter le beau vélo vert qui lui permettra de faire la course avec son ami Abdallah. Mais au royaume wahhabite, les bicyclettes sont réservées aux hommes car elles constituent une menace pour la vertu des jeunes filles.


Site officiel des dispositifs scolaires: http://77lezarts.free.fr/


Informations et inscriptions


Cinécole 



Afin que tous les écoliers, de la petite section au CM2, bénéficient d’une éducation à l’image la commune de Nangis propose depuis 1991 aux élèves qui n’ont pas la chance de participer au dispositif Ecole ou Maternelle au cinéma, de découvrir deux à trois films récents dans l’année.

L'objectif est de montrer la diversité des techniques utilisées au cinéma et d’apporter des éléments du vocabulaire cinématographique aux élèves.

En amont des projections, un accompagnement est fait auprès des enseignants par un travail de diffusion du matériel d’information (fiches techniques du film, fiches pédagogiques).

Le jour de la projection, la programmatrice cinéma présente oralement le film aux élèves, les fait participer sur leurs connaissances (réalisateur, genre, technique…). Les élèves repartent avec un document sur le film qu’ils peuvent coller dans leur cahier.

Si une exposition est disponible, nous nous la procurons.

Les aides pour les enseignants :

Environ un mois avant la séance, les enseignants reçoivent un dossier pédagogique autour du film pour préparer la séance.

Nouveau cette année, accès à un dossier partagé contenant de nombreux documents autour des films et de l’éducation à l’image sur simple demande par mail à helene.langlere@mairie-nangis.fr

Les conditions de participation :

Dans le cadre de la politique culturelle communanale, ces séances sont obligatoires pour les classes ne participant pas à Ecole et cinéma. La séance est de 2€50. Elle est généralement prise en charge par la coopérative scolaire.

En début d’année, les directeurs d’école reçoivent un tableau dans lequel ils doivent indiquer les disponibilités et les contraintes des enseignants. Il convient à chacun de renvoyer celui-ci en cas de modifications en cours d'année.

A partir des données fournies dans le tableau, le service culturel établie les plannings de projection et les propose aux les directeurs d’école.

Ils sont envoyés généralement au moins un mois avant la première séance de chaque film avec les dossiers pédagogiques et les enveloppes servant au passage en caisse. 

Renseignements et inscriptions :

Pour toute demande de renseignements service.culturel@mairie-nangis.fr

Programmation :

Les enseignants, choisissent deux films parmi la sélection suivante :

  • Maternelle :


LES FABLES DE MONSIEUR RENARD – Animation, courts-métrages

Thèmes : Fables

Un programme de 6 courts-métrages d’animation explorant les bois ou la ville, six renards partent en quête de nourriture, d’amis et d’aventures.

Bande annonce, dossier pédagogique…, Cliquer ici 


LES NOUVELLES AVENTURES DE GROS-POIS ET PETIT-POINT - Animation (courts-métrages)

Thèmes : Vie quotidienne, amitié....

Ces deux attachants personnages transforment le quotidien en situations cocasses et débordantes de fantaisie. Un programme de courts métrages doux et original adapté aux plus petits.

Bande annonce, dossier pédagogique…, Cliquer ici


LA CHOUETTE, ENTRE VEILLE ET SOMMEIL – Animation (courts-métrages)

Thèmes : Contes, rêves...

Laissez-vous bercer par la Chouette du cinéma venue vous conter d’étonnantes histoires à la frontière du rêve et de la réalité. Vie nocturne entre voisins, bisou du soir, vision onirique… autant de thématiques qui toucheront les enfants comme les parents.

Bande annonce, dossier pédagogique…, Cliquer ici


  • CP, CE1, CE2, CM1, CM2



FIEVEL ET LE NOUVEAU MONDE - Animation

Thèmes : Voyage / Courage / Amérique

Persécuté par les chats en Russie, Fievel embarque avec sa famille pour le Nouveau Monde : l’Amérique. Au cours du voyage en bateau, Fievel tombe à l’eau pendant une terrible tempête et échoue dans le port de New-York. Désormais seule, la jeune souris, aidée par de nouveaux amis, va braver tous les dangers pour retrouver sa famille… 

Bande annonce, dossier pédagogique…, Cliquer ici


ROSE ET VIOLETTE – Animation (courts-métrages)

Thème : Le cirque, la différence, le fantastique

Trois histoires animées où des créatures étranges se côtoient dans un univers mystérieux... Une belle façon d'aborder la singularité, la différence ... et la gémellité!

Bande annonce, dossier pédagogique…, Cliquer ici



LE CIRQUE – Muet

Thème : Le cirque, le burlesque

Charlot le vagabond, poursuivi par un policier qui le prend pour un voleur, entre dans un cirque et perturbe un numéro de clown en suscitant les rires d’un public endormi. Le patron lui propose de faire des essais qui ne seront pas convaincants. Sur le point de partir, un autre incident lui rapporte un franc succès. 

Bande annonce, Cliquer ici

Dossier pédagogique…, Cliquer ici


  • CE2, CM1, CM2




LA TORTUE ROUGE – Animation, Fantastique - A partir de 7 ans
Thèmes : La transmission, le cycle de la vie, la nature, la mer

A travers l'histoire d'un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d'oiseaux, La Tortue Rouge raconte les grandes étapes de la vie d'un être humain.


LE GARCON ET LA BETE – Animation, Fantastique - A partir  de 9 ans
Thèmes : apprentissage, fantastique, aventure

Shibuya, le monde des humains, et Jutengai, le monde des Bêtes... C'est l'histoire d'un garçon solitaire et d'une Bête seule, qui vivent chacun dans deux mondes séparés. Un jour, le garçon se perd dans le monde des Bêtes où il devient le disciple de la Bête Kumatetsu qui lui donne le nom de Kyuta. Cette rencontre fortuite est le début d'une aventure qui dépasse l'imaginaire...

Fiche élève : Cliquer ici

Dossier enseignants : Cliquer ici

Bande annonce : Cliquer ici


Visite de la cabine de projection

Vous souhaitez faire visiter la cabine de projection à vos élèves et vous faire expliquer le fonctionnement du cinéma ? Contactez Hélène ou Christophe à service.culturel@mairie-nangis.fr


Collège au cinéma


Niveau 6e/5e



    -Les temps modernes réalisé par Charles Chaplin, USA, 1935, 1h25. Genre Burlesque.

Ouvrier à la chaîne dans une usine, Charlot est soumis à la dure loi de la taylorisation, et à celle d’un patron autoritaire. Rendu fou par la machine, il est interné puis, guéri, se retrouve chômeur. Pris à tort pour une leader syndical, i est incarcéré et devient un héros en empêchant une mutinerie. Libéré, il fait une première expérience désastreuse de travail et rencontre “la gamine”. Pour elle, il se fait engager comme veilleur de nuit dans un grand magasin où il se fait arrêter, injustement, comme une complice d’un cambriolage. A sa sortie, les deux amoureux prennent la route et s’en vont vagabonder vers des jours meilleurs.

Ressources documentaires

  • Le site officiel de l’association Chaplin (en français et anglais)
  • Le site pédagogique sur Charlie Chaplin créé par la revue en ligne Cadrage.
  • Dossier pédagogique élaboré dans le cadre du dispositif Collège au Cinéma (Orne)
  • Bibliographie portant sur Les Temps Modernes sur le site de la Bifi.
  • Compte Rendu d’animation sur le site Collège au cinéma 37
  • Analyse de la séquence sur le site cinehig "Les temps modernes et la révolution industrielle".

   -Benda Bilili réalisé par Renaud Barret et Florent de La Tullaye, 2010, France, 1h24. Genre Documentaire.

Kinshasa. Roger, enfant des rues, désire plus que tout rejoindre ces stars du guetto qui écument la ville sur des fauteuils roulants customisés façon Mad Max. Ensemble, il leur faut déjouer les pièges de la rue, rester unis, trouver dans la musique la force d’espérer. Pendant cinq ans, des premières répétitions à leur triomphe dans les festivals du monde entier, BENDA BILILI!, en français “au delà des apparences” nous raconte ce rêve devenu réalité. De Belfort, partent en tournée à travers toute l’Europe.

Ressources documentaires

  • Dossier pédagogique élaboré dans le cadre du dispositif Collège au cinéma de l’Orne
  • Dossier pédagogique réalisé par Zéro de conduite
  • Interview avec les deux réalisateurs sur le site vousnousils
  • Dossier sur le film Transmettre de cinéma



    - Gente de Bien réalisé par Franco Lolli, 2014, Colombie, France, 1h26. Genre Fiction.

Éric, 10 ans, vit dans un quartier pauvre de Bogotà. Il se prépare à déménager avec sa famille dans une ville de Province mais sa mère décide alors de le confier à son vrai père, Gabriel, qu’Eric n’a pas vu depuis longtemps. Les retrouvailles sont difficiles. Éric découvre un homme fragile, distant et beaucoup plus pauvre que dans son souvenir. Mais il va découvrir aussi un monde nouveau, parce que Gabriel est charpentier et travaille dans le luxueux appartement de Maria Isabel, où tout est beau et éblouissant, très loin de toutes les restrictions qu’Eric connaît.

Ressources documentaires

  • Dossier pédagogique réalisé par Zéro de conduite


Niveau 4e/3e

    - Les temps modernes réalisé par Charles Chaplin, USA, 1935, 1h25. Genre Burlesque.

    - Benda Bilili réalisé par Renaud Barret et Florent de La Tullaye, 2010, France, 1h24.


    - Pour un instant de liberté réalisé par Arash T. Riahi, Iran, 2008, 1h50. Genre Fiction.

Ali et Merdad tentent de fuit l’Iran avec leur cousins Asy, 7 ans, et Arman, 5 ans, dans le but de les ramener à leur parents qui vivent en Autriche. Ils font alors la connaissance d’autres réfugiés iraniens. Des hommes et des femmes qui attendent désespérément de gagner l’Europe, terre de libertés.

Ressources documentaires

  • Dossier de presse
  • Dossier pédagogique sur le site transmettre le cinéma


Lycéens et apprentis au cinéma




  • A bout de souffle, de Jean-Luc Godard, France, 1960, 1h30, noir et blanc.

Après avoir volé une voiture à Marseille, Michel Poiccard est pourchassé par un motard pour excès de vitesse sur la route de Paris. Il se débarrasse définitivement de son poursuivant d'un tir de revolver. Parvenu dans la capitale, Michel dérobe un peu d'argent à une amie, puis retrouve une jeune étudiante américaine, Patricia Franchini, qui vend le «New York Herald Tribune» sur les Champs-Elysées. Amoureux, il voudrait partir avec elle à Rome. Patricia se laisse séduire par Michel et le rejoint dans sa chambre. Les jeunes gens évoquent leur dégoût de la vie et leurs angoisses. Ils s'interrogent sur leur amour. Mais la police recherche toujours Michel…



  • L’homme qui tua Liberty Valance, de John Ford, USA, 1962, 2h03, noir et blanc.

Après des années d'absence, le sénateur Ransom Stoddard retourne à Shinbone avec sa femme Hallie pour assister à l'enterrement de son vieil ami, Tom Doniphon. Les journalistes s'interrogent : pourquoi le sénateur a-t-il tenu à faire ce voyage à tout prix ? Qui était donc ce Tom Doniphon ? Retour sur l'histoire de Ransom Stoddard. Jeune juriste, il avait quitté l'Est pour le Far West. Sa diligence ayant été attaquée par des bandits, Ransom Stoddard s'était indigné et le chef de la bande, Liberty Valance, l'avait alors sauvagement frappé. Une haine inexpiable devait lier les deux hommes, mais Stoddard avait beaucoup à apprendre sur les moeurs de l'Ouest...



  • Blow out, de Brian De Palma, USA, 1981, 1h47, couleur.

Jack, un preneur de son employé par une maison de production spécialisée dans les films d'horreur, est tellement passionné par l'univers des bruits qu'il passe son temps libre à capter le brouhaha du monde. Un jour où il enregistre des cris d'animaux dans un parc, il se porte au secours des occupants d'une voiture qui vient de plonger d'un pont dans le fleuve en contrebas. Il ne peut sauver qu'une jeune femme. Le conducteur, un homme politique en vue, est mort. Peu désireux de créer un scandale, Jack accepte de garder le silence sur la présence de la passagère. En réécoutant son enregistrement, il remarque deux bruits curieux : le premier ressemble étrangement à un coup de feu et le second à l'éclatement d'un pneu...



  • Morse, de Tomas Alfredson, Suède, 2008, 1h54, couleur.

A 12 ans, Oscar est un garçon solitaire. Martyrisé par ses camarades de classe qui ne cessent de le battre, il rêve de se venger et s'entraîne la nuit tombée à répéter des scènes de combat dans la cour de son immeuble. Il fait alors la connaissance d'Eli, qui vient d'emménager avec son père dans l'appartement en face du sien. L'adolescente, du même âge qu'Oscar, l'intrigue : très pâle et grave, elle ne sort que la nuit et reste insensible au dur froid suédois. Oscar se lie pourtant d'amitié avec elle. L'arrivée d'Eli coïncide étrangement avec une série de meurtres sanglants et de disparitions mystérieuses…



  • L’image manquante, de Rithy Panh, Cambodge/France, 2013, 1h32, couleur.


Il y a tant d’images dans le monde, qu’on croit avoir tout vu. Tout pensé. Depuis des années, je cherche une image qui manque. Une photographie prise entre 1975 et 1979 par les Khmers rouges, quand ils dirigeaient le Cambodge. A elle seule, bien sûr, une image ne prouve pas le crime de masse ; mais elle donne à penser ; à méditer. A bâtir l’histoire. Je l’ai cherchée en vain dans les archives, dans les papiers, dans les campagnes de mon pays. Maintenant je sais : cette image doit manquer ; et je ne la cherchais pas - ne serait-elle pas obscène et sans signification ? Alors je la fabrique. Ce que je vous donne aujourd’hui n’est pas une image ou la quête d’une seule image, mais l’image d’une quête : celle que permet le cinéma. Certaines images doivent manquer toujours, toujours être remplacées par d’autres. Dans ce mouvement il y a la vie, le combat, la peine et la beauté, la tristesse des visages perdus, la compréhension de ce qui fut. Parfois la noblesse, et même le courage : mais l’oubli, jamais.

Bande annonce…: Cliquer ici (Ctrl + clic)

Site internet : Cliquer ici (Ctrl + clic)

Dossier enseignants : Cliquer ici (Ctrl + clic)

Communication

Dispositifs d'éducation aux images

Dispositifs d'éducation aux images