Dispositifs d'éducation aux images

Apprendre, découvrir, regarder, partager, rêver !

Voici de nombreuses années que la commune de Nangis participe aux différents dispositifs d’éducation à l’image initiés par le ministère de la culture et le ministère de l’éducation nationale en partenariat avec les exploitants des salles de cinéma :

Les élèves de Nangis (de la petite section au CM2) bénéficient également d’un parcours du spectateur (dispositif Cinécole) à travers lequel ils découvrent différentes formes de cinéma : documentaires, films d’animation, muets, films en noir et blanc…

Depuis 2015, le cinéma La Bergerie s’est aussi porté volontaire pour proposer aux enseignants le dispositif pilote Maternelle au cinéma.

A chaque séance, des documents pédagogiques sont proposés aux enseignants et aux enfants. Une présentation du film et un temps d’échanges sont organisés dans la salle.

Des projets personnalisés peuvent être également mis en place : analyses de films en classe, ateliers, rencontres avec des professionnels, visites de la cabine de projection…

Nos principaux objectifs :

  • Inciter les enfants à découvrir le cinéma comme lieu d’échanges, de pratiques culturelles, de partage d’émotions et de lien social.
  • Éveiller la curiosité et l’intérêt des élèves pour des films de qualité par la découverte d’œuvres contemporaines et du patrimoine visionnées en salle.
  • Intégrer l’approche de l’image cinématographique dans un travail plus large sur l’appréhension des image et d'une éducation du regard.

Pour plus d’informations, contactez : service.culturel@mairie-nangis.fr 


Les films 2017 / 2018


Maternelle ou Ecole et Cinéma :


Cycle 1


  • LA BOITE A MALICE, (Japon), 1993-1999, 38 min ; composé de cinq courts métrages.

Quand on ouvre cette boîte à malice, on y trouve des oiseaux espiègles, un petit chien et ses amis musiciens ou encore un crocodile hirsute qui a mal aux dents. Autant de héros drôles, fantasques et poétiques qui séduiront petits et grands.

  • VOYAGES DE REVE, (France), 2016, 45 min.

Rêver, c'est voyager... Voyager, c'est rêver... Les héros de ces histoires décident un jour d'enchanter leur quotidien en s'évadant depuis leurs fauteuils ou en faisant le grand saut ! L'arc en ciel, Le petit Cousteau, Demain il pleut, Le Kiosque, La carte.

  • LE DIRIGEABLE VOLE de Karel Zeman, (Italie, Tchécoslovaquie), 1966, 85 min.

En 1891, à Prague, alors qu'ils visitent le Salon des Sciences et des Techniques, cinq garçons intrépides montent à bord d'un dirigeable et prennent les airs. Echappant à toutes les poursuites, ils survolent l'Europe et parviennent au-dessus de l'Océan. Une tempête détruit complètement le dirigeable, mais les garçons échouent heureusement sur une île inconnue... 



Cycle 2

  • LE GARCON ET LE MONDE de Alê Abreu, (Brésil) 2014, 79 min.

A la recherche de son père, un garçon quitte son village et découvre un monde fantastique dominé par des animaux-machines et des êtres étranges. Un voyage lyrique et onirique illustrant avec brio les problèmes du monde moderne à travers le regard d'un enfant.

  • PRINCESS BRIDE de Rob Reiner, (Etats-Unis), 1988, 98 min.

Que peut bien faire un petit garçon cloué au lit par la grippe, condamné à écouter les conseils des grands et même de subir un grand-père rabat-joie, au lieu d'aller faire les quatre cents coups avec ses copains ? Et voilà en plus que le papay se met en tête de lire à haute voix un conte de fée aux antipodes de Superman et de Rambo !  

  • LE DIRIGEABLE VOLE de Karel Zeman, (Italie, Tchécoslovaquie), 1966, 85 min.

  • RABI de Gaston Kaboré, (France), 1992, 62 min ; film de remplacement

Au Burkina-Faso, Rabi, dix ans, vit avec sa famille dans un village en pleine brousse. Son père voudrait lui apprendre le métier de forgeron et sa mère apprend à sa soeur Laalé le délicat métier de potière. La vie de Rabi va être transformée quand son père lui demande de rendre de petits services à Pusga, vieux sage du village à la santé fragile. Pusga l'initie au respect de la vie et l'éveille à celui de la nature.

  • AZUR ET ASMAR de Michel Ocelot, (France), 2006, 99 min ; film de remplacement

Il y a bien longtemps, deux enfants étaient bercés par la même femme. Azur, blond aux yeus bleus, fils du châtelain, et Asmar, brun aux yeux noirs, fils de la nourrice. Elevés comme deux frères, les enfants sont séparés brutalement. Mais Azur, marqué par la légende de la Fée des Djins que lui racontait sa nourrice, n'aura de cesse de la retrouver, au-delà des mers. Les deux frères de lait devenus grands partent chacun à la recherche de la Fée. Rivalisant d'audace, ils iront à la découverte de terres magiques, recelant autant de dangers que de merveilles... 


Cycle 3


  • LE GARCON ET LE MONDE de Alê Abreu, (Brésil) 2014, 79 min.

  • E.T. L'EXTRATERRESTRE de Steven Spielberg, (Etats-Unis), 1982, 120 min.

Une soucoupe volante atterrit en pleine nuit près de Los Angeles. Quelques extraterrestres, envoyés sur Terre en mission d'exploration botanique, sortent de l'engin, mais un des leurs s'aventure au-delà de la clairière où se trouve la navette. Celui-ci se dirige alors vers la ville. C'est sa première découverte de la civilisation humaine... 

  • PAPERMOON (LA BARBE A PAPA), de Peter Bogdanovich, (Etats-Unis), 1973, 92 min.

Kansas, dans les années 30, Moses Pray, escroc à la petite semaine, assite à l'enterrement d'une ex-maîtresse et accepte d'emmener sa prétendue fille de 9 ans, Addie, chez une tante. L'orpheline est persuadée que celui-ci est son père, en raison de la ressemblance de leur menton mais Moses refuse d'endosser ce rôle. Etonnamment mature pour son âge, la petite Addie s'avère être une coéquipière très efficace : c'est le début de leur épopée.

  • LE CHEVAL VENU DE LA MER, de Mike Newell, (Etats-Unis), 1994, 97 min ; film de remplacement

Fils d'un nomade irlandais ivrogne devenu sédentaire, ossie et Tito voient un jour revenir leur grand-père Ward suivi d'un superbe cheval blanc. Ils adoptent l'animal, mais un propriètaire de haras véreux le leur arrache. Le cheval s'échappe et prend la fuite avec ses deux amis, poursuivi par la police et leur père.

  • AZUR ET ASMAR de Michel Ocelot, (France), 2006, 99 min ; film de remplacement


Site officiel des dispositifs scolaires : http://77lezarts.free.fr/


Informations et inscriptions


Cinécole 



Afin que tous les écoliers, de la petite section au CM2, bénéficient d’une éducation à l’image la commune de Nangis propose depuis 1991 aux élèves qui n’ont pas la chance de participer au dispositif Ecole ou Maternelle au cinéma, de découvrir deux à trois films récents dans l’année.

L'objectif est de montrer la diversité des techniques utilisées au cinéma et d’apporter des éléments du vocabulaire cinématographique aux élèves.

En amont des projections, un accompagnement est fait auprès des enseignants par un travail de diffusion du matériel d’information (fiches techniques du film, fiches pédagogiques).

Le jour de la projection, le/la programmateur/trice cinéma présente oralement le film aux élèves, les fait participer sur leurs connaissances (réalisateur, genre, technique…). Les élèves repartent avec un document sur le film qu’ils peuvent coller dans leur cahier.

Si une exposition est disponible, nous nous la procurons.

Les aides pour les enseignants :

Environ un mois avant la séance, les enseignants reçoivent un dossier pédagogique autour du film pour préparer la séance.

Les conditions de participation :

Dans le cadre de la politique culturelle communale, ces séances sont obligatoires pour les classes ne participant pas à Ecole et cinéma. La séance est de 2€50. Elle est généralement prise en charge par la coopérative scolaire.

En début d’année, les directeurs d’école reçoivent un tableau dans lequel ils doivent indiquer les disponibilités et les contraintes des enseignants. Il convient à chacun de renvoyer celui-ci en cas de modifications en cours d'année.

A partir des données fournies dans le tableau, le service culturel établie les plannings de projection et les propose aux les directeurs d’école.

Ils sont envoyés généralement au moins un mois avant la première séance de chaque film avec les dossiers pédagogiques et les enveloppes servant au passage en caisse. 

Renseignements et inscriptions :

Pour toute demande de renseignements : service.culturel@mairie-nangis.fr

Programmation :

Les enseignants, choisissent deux films parmi la sélection suivante :


  • Cycle 1 :


LA PETITE MUSIQUE DES BRUITS – Animation (courts-métrages)

Une plongée au cœur des petits bruits de la vie où les sons s’amusent et se transforment en créatures musicales et douces mélodies ! Voilà de quoi aiguiser les oreilles des jeunes cinéphiles ! Un programme de 6 courts-métrages d’animation.

Uniquement pour des séances avant le 31/12/17.

Dossier pédagogique : Cliquer ici 

A LA DECOUVERTE DU MONDE - Animation (courts-métrages)

Programme de courts métrages d'animation. Tous les petits doivent un jour apprendre à voler de leurs propres ailes. Quelle aventure de quitter le nid pour se laisser guider par sa curiosité, se faire des amis différents ou encore affronter les éléments ! Lorsque la peur de l'inconnu laisse place à l'exaltation de la découverte, plus rien ne nous arrête !

Bande annonce, dossier pédagogique, dossier de presse : Cliquer ici

LA BOITE A MALICE – Animation (courts-métrages)

Si on ouvrait cette boîte à malice… On y trouverait des oiseaux espiègles, un petit chien et ses amis musiciens ou encore un crocodile hirsute qui a mal aux dents… Cinq films d'animation réalisé de 1993 à 1999 : "Une Maison", "Les Sandwiches", "Imagination", "Kipling Junior", et "Quel Est Ton Choix ?".

Dossier pédagogique : Cliquer ici


  • Cycle 2


AZUR ET ASMAR - Animation

Il y a bien longtemps, deux enfants étaient bercés par la même femme. Azur, blond aux yeux bleus, fils du châtelain, et Asmar, brun aux yeux noirs, fils de la nourrice. Elevés comme deux frères, les enfants sont séparés brutalement.
Mais Azur, marqué par la légende de la Fée des Djins que lui racontait sa nourrice, n'aura de cesse de la retrouver, au-delà des mers. Les deux frères de lait devenus grands partent chacun à la recherche de la Fée. Rivalisant d'audace, ils iront à la découverte de terres magiques, recelant autant de dangers que de merveilles...

Dossier pédagogique : Cliquer ici

LES P'TITS EXPLORATEURS – Animation (courts-métrages)

Jo, un enfant sourd et solitaire, tombe sur un adorable robot tombé du ciel, Clé à Molette.
Cette découverte va bouleverser sa vie… 
Grâce à une rencontre, les héros de ces quatre aventures vont devenir les petits explorateurs d’un monde plein de surprises et d’amitié !

Livret pédagogique, dossier de presse, coloriages : Cliquer ici

UN CONTE PEUT EN CACHER UN AUTRE – Animation

Comment réinventer les contes de fées avec humour et intelligence...
Imaginons que Le Petit Chaperon Rouge et Blanche-Neige soient de vieilles copines... Elles feraient alliance pour se débarrasser de prédateurs affamés ou d’une belle-mère meurtrière. Et que ferait Jacques (celui du haricot magique) s’il avait Cendrillon pour charmante voisine ? Un loup aux allures de dandy nous raconte...

Dossier de presse, bande annonce : Cliquer ici


  • Cycle 3


AZUR ET ASMAR - Animation

LE JOUR OU LA TERRE S'ARRETA – Science Fiction - A partir  de 8 ans

Une soucoupe volante atterrit sur Terre. Alors qu'on les croyait hostiles, les extraterrestres sont en fait porteurs d'un message de paix pour l'humanité.

Dossier enseignants : Cliquer ici

LES CONTES DES SABLES D'OR – Animation

Il était une fois un village tout à fait paisible, jusqu’à ce que des yeux envahissent peu à peu le bourg, venant troubler la vie des habitants. Les deux reines ordonnent alors la quête du sable magique, capable de fermer ces organes voyeurs. Débute alors un conte initiatique dans lequel les villageois apprendront que l’estime et l’acceptation de soi sont les remèdes contre ces oppresseurs oculaires. En deuxième partie, le making-of permet de découvrir la genèse et les secrets de fabrication du film d’animation : 140 enfants en situation de handicap ont été impliqués dans toutes les étapes de création.

Fiches pédagogiques : Cliquer ici


Collège au cinéma


Film commun



    -Pour une poignée de dollars de Sergio Leone, Espagne / Allemagne / Italie, 1966, 1h39. Genre Western.

Deux bandes rivales, les Baxter, trafiquants d'armes, et les Rojo, qui font de la contrebande d'alcool, se disputent la suprématie et la domination de la ville de San Miguel, au sud de la frontière américano-mexicaine. Un étranger, vêtu d'un poncho, arrive à dos de mulet dans cette petite ville et s'immisce entre les deux bandes. Proposant d'abord ses services aux Rojo, l'étranger va très vite tirer profit des deux camps à la fois, à la grande joie du fabricant de cercueils Piripero.

Dossier pédagogique : Cliquer ici


Niveau 6e/5e



    -Phantom Boy de Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli, France, 2015, 1h24. Genre Animation.

Leo, 11 ans, possède un pouvoir extraordinaire. Avec Alex, un policier, il se lance à la poursuite d'un vilain gangster qui veut s'emparer de New York à l'aide d'un virus informatique. À eux deux, ils ont 24 heures pour sauver la ville…

Document pédagogique réalisé par Folimage : Cliquer ici

Document pédagogique réalisé par Atmosphères 53 : Cliquer ici

Dossier de presse : Cliquer ici


   -Les 400 coups de François Truffaut, 1959, France, 1h33. Genre Drama Judiciaire.

Antoine a une adolescence turbulente. Il ment à ses parents indifférents à son sort, vole, fugue. Son seul réconfort, il fait les quatre cents coups avec son ami René. Un jour, la police s'en mêle.

Dossier pédagogique réalisé par l'Académie de Caen : Cliquer ici

Dossier pédagogique réalisé par le CNC : Cliquer ici

Dossier pédagogique réalisé par L'Enfant et le 7e Art : Cliquer ici

Travaux pédagogiques réalisés par l'Académie de Poitiers : Cliquer ici


Niveau 4e/3e


    - Persepolis de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, USA / France, 2007, 1h35. Genre Animation.

Téhéran 1978 : Marjane, huit ans, songe à l'avenir et se rêve en prophète sauvant le monde. Choyée par des parents modernes et cultivés, particulièrement liée à sa grand-mère, elle suit avec exaltation les évènements qui vont mener à la révolution et provoquer la chute du régime du Chah.
Avec l'instauration de la République islamique débute le temps des "commissaires de la révolution" qui contrôlent tenues et comportements. Marjane qui doit porter le voile, se rêve désormais en révolutionnaire.
Bientôt, la guerre contre l'Irak entraîne bombardements, privations, et disparitions de proches. La répression intérieure devient chaque jour plus sévère.
Dans un contexte de plus en plus pénible, sa langue bien pendue et ses positions rebelles deviennent problématiques. Ses parents décident alors de l'envoyer en Autriche pour la protéger.
A Vienne, Marjane vit à quatorze ans sa deuxième révolution : l'adolescence, la liberté, les vertiges de l'amour mais aussi l'exil, la solitude et la différence.

Dossier pédagogique : Cliquer ici

Dossier pédagogique réalisé par le CNC : Cliquer ici


    - Soyez sympas, rembobinez de Michel Gondry, USA / Angleterre, 2008, 1h34. Genre comédie.

Téhéran 1978 : Marjane, huit ans, songe à l'avenir et se rêve en prophète sauvant le monde. Choyée par des parents modernes et cultivés, particulièrement liée à sa grand-mère, elle suit avec exaltation les évènements qui vont mener à la révolution et provoquer la chute du régime du Chah.
Avec l'instauration de la République islamique débute le temps des "commissaires de la révolution" qui contrôlent tenues et comportements. Marjane qui doit porter le voile, se rêve désormais en révolutionnaire.
Bientôt, la guerre contre l'Irak entraîne bombardements, privations, et disparitions de proches. La répression intérieure devient chaque jour plus sévère.
Dans un contexte de plus en plus pénible, sa langue bien pendue et ses positions rebelles deviennent problématiques. Ses parents décident alors de l'envoyer en Autriche pour la protéger.
A Vienne, Marjane vit à quatorze ans sa deuxième révolution : l'adolescence, la liberté, les vertiges de l'amour mais aussi l'exil, la solitude et la différence.

Dossier pédagogique réalisé par le CNC : Cliquer ici


Lycéens et apprentis au cinéma




  • M le maudit de Fritz Lang, Allemagne, 1931, 1h45, noir et blanc.

Toute la presse ne parle que de ça : le maniaque tueur d’enfants, qui terrorise la ville depuis quelques temps, vient de faire une nouvelle victime. Chargé de l’enquête, le commissaire Lohmann multiplie les rafles dans les bas-fonds. Gênée par toute cette agitation la pègre décide de retrouver elle-même le criminel : elle charge les mendiants et les clochards de surveiller chaque coin de rue…

Dossier pédagogique : Cliquer ici

Fiche élève : Cliquer ici



  • Le dictateur de Charlie Chaplin, USA, 1939, 2h, noir et blanc.

Dans le ghetto juif vit un petit barbier qui ressemble énormément à Adenoid Hynkel, le dictateur de Tomania qui a décidé l'extermination du peuple juif. Au cours d'une rafle, le barbier est arrêté en compagnie de Schultz, un farouche adversaire d'Hynkel...

Dossier pédagogique : Cliquer ici

Fiche élève : Cliquer ici



Au XXIVe siècle, une fédération musclée fait régner l'ordre et la vertu. Mais la Terre est menacée par des insectes extraterrestres géants.

Dossier pédagogique : Cliquer ici

Fiche élève : Cliquer ici



  • Nouvelles Vagues / programme de courts-métrages, France, 1958 - 2008, 1h32.

Quel fil relie les cinq courts métrages formellement variés de ce programme partagé entre deux époques ? Si deux d’entre eux – Tous les garçons s’appellent Patrick de Jean-Luc Godard (1957) et Les veuves de quinze ans de Jean Rouch (1966) – appartiennent au courant cinématographique de la Nouvelle Vague qui émerge à la fin des années cinquante, presque un demi siècle les séparent des autres films auxquels ils sont rattachés : La tête dans le vide de Sophie Letourneur, Mes copains de Louis Garrel et Il fait beau dans la plus belle ville du monde de Valérie Donzelli, tous trois signés par de jeunes réalisateurs également acteurs. Pour interroger leur lien, il faut évidemment se tourner vers le titre « Nouvelles vagues ». Son pluriel vient casser l’idée d’une unité formelle à laquelle certains sont tentés d’associer ce courant, au risque de le figer dans une imagerie et une labellisation un peu mortifères. Ce pluriel nous renvoie au fond à une des caractéristiques fondamentales de la Nouvelle Vague : sa liberté et sa résistance à toute forme d’enfermement dans les normes économiques, esthétiques du cinéma de l’époque marqué par le poids des tournages en studio et certaines conventions de mise en scène (dénoncées par Truffaut dans son célèbre texte Une certaine tendance du cinéma français). Il suffit de considérer les films de Rouch et Godard pour constater d’emblée une différence de style et comprendre qu’au sein même de la Nouvelle Vague émergèrent des regards, des écritures variées et personnelles.  

Dossier pédagogique : Cliquer ici

Fiche élève : Cliquer ici



  • Sur la planche de Leila Kilani, Maroc / France, 2011, 1h50, couleur.

Tanger - Aujourd’hui, quatre jeunes femmes de vingt ans travaillent pour survivre le jour et vivent la nuit. Toutes quatre ouvrières, elles sont réparties en deux castes : les textiles et les crevettes. Leur obsession : bouger. "On est là" disent-elles. De l’aube à la nuit la cadence est effrénée, elles traversent la ville. Temps, espace et sommeil sont rares. Petites bricoleuses de l’urgence qui travaillent les hommes et les maisons vides. Ainsi va la course folle de Badia, Imane, Asma et Nawal...

Sur le film : Cliquer ici

Communication

Dispositifs d'éducation aux images

Dispositifs d'éducation aux images